Centre Raccroche

C’est quoi ?
Un centre de prévention du décrochage scolaire et sociétal et
d’accompagnement au raccrochage
 
Pour qui ?
Les jeunes entre 12 et 29 ans en situation de décrochage ou de pré-décrochage
scolaire ou sociétal
 
Où ?
Dans nos locaux à Verviers, dans votre école, ou ailleurs...
 
Quand ?
Permanences-rencontres les mardis et mercredis de 9H à 16H avec ou sans rdv
Ateliers dans les locaux du centre le mercredi de 14H à 16H
Ateliers en extérieur à la demande
 
Un relais entre les jeunes, l’école, la formation et l’emploi.
Un nouveau centre verviétois pour l’égalité des chances !
 
Le centre « Raccroche » organise :
- les « mercredis de raccroche », ateliers collectifs gratuits dans les locaux du centre
- des ateliers de prévention du décrochage scolaire et sociétal, à la demande, dans votre école, internat, maison de jeunes ou association (tarifs sur demande

Les « Mercredis de Raccroche » :

Des ateliers collectifs, adaptés au niveau et aux difficultés de chacun·e pour :
  • S’accorder avec soi-même : faire le point sur mes forces, mes faiblesses, ce que je    sais faire, ce que j’aimerais faire, ce que je suis prêt·e à mettre en œuvre
  • Créer du lien : apprendre à travailler en équipe, coopérer, dépasser mes freins,  développer mon intelligence socio-émotionnelle et mes capacités d’expression
  • S’attacher à la société : me découvrir citoyen·ne responsable de mes choix,  acteur·trice de ma vie, critique et solidaire dans mes actes et mes comportements
  • Ajouter des cordes à son arc : rédiger un CV ou une lettre de motivation, gérer mes         papiers, développer mon autonomie,(re)construire mes valeurs de vie
  • Renouer avec ses projets : sortir de la spirale de l’échec en tenant compte de mes  rêves et de mes réalités

Une ambiance ludique, dynamique, participative… et sans interros !
Participation gratuite
Tous les mercredis de 14H à 16H (Inscription nécessaire)
 
 
Parce que décrocher n’est pas une fatalité.
Parce qu’on peut aussi gagner aux échecs…

BAO-Jeunesse ouvre à Verviers un centre de prévention du décrochage scolaire et sociétal et d’accompagnement de jeunes décrocheurs.


RACCROCHE !

NEET. Not in Education, Employment or Training. En français, cela se traduit approximativement par « ni Etudes, ni Expérience, ni Travail » ! Trois négations. Est-ce que ça définit qui ils sont ? Un NEET, ce serait donc un jeune qui a foiré. Foiré ses études, alors il n’est plus allé à l’école. Foiré son stage, alors il a arrêté sa formation. Foiré son xième entretien d’embauche, alors il a arrêté de chercher du travail. Ni délinquants, ni insoumis, à peine révoltés, souvent résignés : la société parle de « jeunes paumés » et les réduit à cet acronyme de NEET qui ne les définit plus que par des négations ! Cela concerne 1 jeune sur 10 en Europe. Que de talents perdus !
Qu’as-tu fait pour ton rêve aujourd’hui ? à leur place, on aurait envie de répondre « NEET » : ni Espoir, ni Expression, ni Terminal.
Le terme « décrocheurs » permet de renverser la vapeur. Ce qu’on a décroché, on doit bien pouvoir le raccrocher. Et puis « décrocher », ça laisse entendre décrocher son téléphone pour garder des contacts, décrocher un rendez-vous, un entretien, un emploi pour enfin raccrocher… à son rêve, à son projet, à la société.
Pendant 2 ans, dans le cadre d’un projet européen, l’Académie Citoyenne BAO-Jeunesse a travaillé avec le Cid et Croc’espace, 2 partenaires verviétois. Nous avons accompagné une vingtaine de jeunes décrocheurs dans leur processus d’insertion socioprofessionnelle. Bon, on va pas vous mentir, ils n’ont pas décroché la Lune ! Mais la plupart ont raccroché à l’emploi ou à la formation. C’est notamment de ce partenariat qu’est née l’envie de créer notre propre structure de prévention et d’accompagnement. NEET : ni Enseignement, ni Encadrement, ni Thérapie. Juste « RACCROCHE », un Centre verviétois de prévention du décrochage scolaire et sociétal et d’accompagnement au raccrochage inauguré ce 2 mai en présence des échevines de la Jeunesse et de l’Egalité des Chances de Verviers.
Qu’as-tu fait pour ton rêve aujourd’hui ? Eh bien dans ce centre, comme dans notre Académie Citoyenne, on propose aux jeunes de dépasser leurs freins en commençant par construire des valeurs. Liberté, justice, empathie, respect, confiance, travail, … Travail ? Oui, travail, parce que les décrocheurs nous le disent tous : ils n’en peuvent plus de ne rien faire. L’avantage avec les valeurs, c’est que même si je foire mon projet, je ne perds pas mes valeurs. Je ne perds pas MA valeur ! Et ça, ça change tout ! A partir de là, on peut de nouveau tout envisager : reconstruction de l’estime de soi, appréhension du travail en équipe, réappropriation de sa place de citoyen, remise en projet. Vous pensez qu’on rêve ? Pas tant que ça !
Au centre RACCROCHE, c’est aussi NEET ! Ni école, ni Examens, ni Temps libre : ici on parle en ateliers. Ateliers de réflexions, de débats, de partages d’expériences ou de bon plans, de rencontres, d’apprentissages aussi, d’expression, de décodages, d’analyse ou de création. Parce qu’entre décrocher et raccrocher, il faut joliment s’accrocher !

Qu’as-tu fait pour ton rêve aujourd’hui ? Nous avons tous déjà dit à un jeune « Accroche-toi ! » La prochaine fois qu’on le dira, il faudra qu’on pense à préciser à quoi… A quoi s’accrocher ? Les rapports de l’Observatoire de l’Enfance, la Jeunesse et l’Aide à la Jeunesse parlent d’un « autrui significatif », une main tendue, celle qui provoque le « déclic », qui fait prendre conscience de la précarité de sa situation et donne envie d’en sortir, celle qui donne le petit coup de pouce déterminant qui permettra de redémarrer vers autre chose de constructif et de porteur, comme un relais ou… une passerelle.
Et pour que cette passerelle soit bien ancrée dans les réalités des jeunes d’aujourd’hui, le centre RACCROCHE est aussi pourvu de 12 jeunes parrains et marraines, âgés de 12 à 20 ans et tous issus de notre Conseil de Participation des Jeunes. L’un d’entre eux sera présent à chaque atelier des « mercredis de raccroche ». C’est l’engagement qu’ils ont pris. Et comme pour sceller cet engagement, ils ont offert au centre un court-métrage de sensibilisation. Un message d’encouragement de jeunes à d’autres jeunes. Bientôt visible sur notre site www.bao-j.be, le film « Raccroche » fait d’ores et déjà partie de la sélection officielle 2019 du FESTIPREV, le festival international de prévention et citoyenneté jeunesse.
Et directement issues du scénario de ce film, quelques pièces de jeu d’échecs trônent désormais sur les tables du centre RACCROCHE. L’échec, est-ce que ça peut être un jeu ?
L’écrivain belge Henri Michaux a consacré tout un ouvrage à ce qu’il a appelé le « Triomphe par le ratage ». Ni contradiction, ni provocation, ni fausse complaisance, juste de la poésie, de la créativité et un autre regard sur la réalité. Vous connaissez tous la tour de Pise et la crème brûlée ? Pensez-vous qu’elles seraient devenues aussi magnifiquement célèbres si elles n’avaient pas commencé par être… des échecs ? Je vous fais grâce de la Vénus de Milo et de la tarte tatin, vous avez compris l’idée ! Tu avais 5 échecs à l’école ? ça veut dire au moins 5 autres cours réussis ! Tu as raté 2 ans ? Tu as donc dû en réussir au moins 6 ou 8 autres ! Tu es « descendu » en professionnelle ? C’est donc que tu as du talent dans les mains… Simple question de point de vue. ça change le ratage, non ? Eh bien, dans l’esprit de notre Académie Citoyenne, nous ferons de ce « triomphe par le ratage » la philosophie du centre RACCROCHE. NEET : ni écueil, ni Exclusion, ni Tribulations.
Qu’as-tu fait pour ton rêve aujourd’hui ? J’ai appris qu’on pouvait gagner aux échecs !

Festiprev

Le film Raccroche a obtenu un prix de la Citoyenneté au FESTIPREV 2019 (Festival international du Film de Prévention et citoyenneté jeunesse). 

Centre Raccroche

Rue Simon Lobet 124, boîte 22
4800 Verviers
087 71 08 54
0473 78 76 51
 raccroche.baoj@gmail.com